Sciences Physiques !
     bienvenue !
 
       
  Accueil
       
  Documents
       
  Classe à projet
       
  Liens préférés
       
  Contact
       
  Retour Collège
       
 

Documents

LISTE DES EXPERIENCES DE CHIMIE

 Magie : Le sucre qui s'enflamme 
Des bulles de savon ENORMES
 

La PILE au CITRON
 

 

Magie : Le sucre qui s'enflamme

Matériel

  • 1 sucre
     
  • Quelques cendres
     
  • 1 récipient qui ne brûle pas (sous-tasse ou plateau en acier)

Précautions

La seul précaution qu'il faut prendre ici, c'est d'éloigner toutes matières inflammables et de faire attention au caramel chaud qui colle à la peau.

Méthode et observations

Mettez un morceau de sucre sur une surface non inflammable (sous-tasse ou plateau acier).

Mettez au défi vos amis de faire en sorte de l'allumer avec une allumette.
Il est peut probable qu'ils y arrivent, lorsqu'ils s'énervent, mettez de la cendre sur le sucre, et approchez une allumette; il se mettra à brûler avec une belle flamme bleue.
Votre public va peut être contester en disant que c'est la cendre qui brûle, mais il n'en est rien.

Explications

La cendre ne brûle pas, elle agit seulement comme catalyseur, c'est à dire qu'elle permet à la combustion du sucre de se produire.

 

Des bulles de savon ENORMES
 

Matériel

  • Eau déminéralisée
     
  • Produit vaisselle ou bain moussant ou savon de Marseille
     
  • Glycérol
     
  • sucre en poudre ou blanc d'oeuf ou sirop de glucose

Précautions

Rien de particulier. Aucun accident de bulle n'a été recensé à ce jour.

Méthode et observations

Les recettes sont nombreuses. En voici une qui marche bien mais qui peut-être améliorée.
Mélanger 100 mL d'eau avec 12 mL de savon, 1mL de glycérol, 2 cuillère à café de sucre en poudre.

Laisser reposer au moins une nuit.

Explications

Le savon joue le rôle de tensio-actif qui permet aux bulles de prendre forme. Le glycérol est un humectant, le sucre un épaississant.

 

La PILE au CITRON

RETOUR A LA LISTE DES EXPERIENCES

 Remarque

Bien que les phénomènes électriques aient été observés dès l'Antiquité (par frottement d'un morceau d'ambre, "elektron" en grec, sur de la fourrure) ce n'est que vers 1800 qu'Alessandro Volta (suite aux travaux de Luigi Galvani sur l'électricité animale) réalisa ses premières piles à base de disques métalliques et de solutions salines. Le but de cette manipulation est de réaliser une pile rudimentaire similaire à celles réalisées par Volta

Matériel

  • Un ou deux citrons
     
  • Un fil ou une fine plaque de cuivre
     
  • Une vis ou un clou galvanisé (toute la quincaillerie actuelle est galvanisée: cela l'empêche de rouiller) ou une fine plaque de zinc.
     
  • Facultatif : un morceau de magnésium (en ruban)

Méthode et observations

Plantez le cuivre et le zinc dans un citron.
Votre pile est prête. (simple non!!)
Le cuivre est la borne positive, le zinc est la borne négative.
Cette pile ne fournit qu'une tension de 0.7 volt et un courant très faible (quelques milliampères).
En remplaçant le zinc par du magnésium, la tension est alors de 1.8 volts et le courant toujours aussi faible.
Vous ne pourrez donc faire fonctionner que des appareils qui ne consomment que très peu de courant. (exemples: horloge, montre, calculatrice ...)
Pour une montre, il faut une tension de 1.5 volts.
Il faut donc 2 piles (cuivre, zinc), branchées en série, ou une seule pile (cuivre, magnésium) pour la faire fonctionner (voir photo).


Ca marche!!!!!! (avec 2 piles cuivre, zinc)

Explications

Cette expérience fait intervenir des phénomènes d'oxydo-réduction qui sont à la base du fonctionnement de toutes les piles.

Précautions

Le citron c'est bon, mais si j'étais vous, j'éviterais de les manger une fois l'expérience terminée.
Le cuivre et le zinc sont bon pour la santé, mais en règle générale je ne consomme jamais de produits qui ont servi aux expériences de chimie.

RETOUR A LA LISTE DES EXPERIENCES